Ventilation VS Covid 19 - Les bonnes pratiques se dessinent.

Il est apparu dans le guide de "PRÉPARATION AU RISQUE ÉPIDÉMIQUE Covid-19" pour les établissements de santé, de médecine de ville et les établissements médico-sociaux, que lorsqu'un patient est diagnostiqué Covid 19, il faut procéder à: "Un arrêt des systèmes de ventilation/climatisation du local dans lequel le patient aura été isolé, sera effectué de façon obligatoire si l’air est recyclé."

Mais de fait, le 11 Mai prochain, nous allons reprendre peu à peu un rythme de vie "normal" et nous allons reprendre le chemin de nos bureaux, écoles, lieux de loisirs, cinémas, magasins,ect... autant de lieux, pour la plupart climatisés et souvent mal ventilés. Dans ce contexte, nous allons forcément cotoyer des personnes malades ou porteuses du COVID 19, alors comment faire pour mettre aux normes ces lieux de vie. 

Un étude de l'AFF (Association Française du Froid" vient de sortir un guide des bonnes pratiques suite à une étude. Nous vous faisons ainsi suivre leur constat ainsi que leurs recommandations

« Le virus Covid 19 est-il aéroporté ?

Plusieurs publications décrivent le virus et son mode de transmission par voie aérienne, telle que celle publiée par ‘Nebraska Biocontainment Unit’ aux Etats Unis. Cette étude a montré que des échantillons d’air prélevé à 1m80 et au-delà sont positifs à plus de 60%. En réalité, la transmission du Covid 19 nécessiterait un support qui se manifeste par des gouttelettes d’eau ou des particules solides. Le Covid 19 a une taille comprise entre 80 à 160 nanomètres et il reste actif jusqu’à 3h dans l’air intérieur et jusqu’à 2 à 3 jours sur les surfaces dans les conditions normales d’ambiance. Les connaissances actuelles ne permettent pas d’affirmer que le Covid 19 peut être aéroporté. Selon les dernières publications de l’OMS [1], le Covid 19 se révèle très stable pendant 14 jours à 4 ℃. Il est également très stable à une température intérieure de 21-23°C et une HR de 65% environ.

La ventilation dans les bâtiments ?

Depuis plusieurs années, la maitrise d’énergie a conduit à l’optimisation d’apport d’air neuf au strict minimum d’air hygiénique sans tenir compte des pollutions spécifiques, notamment dans les espaces de travail tertiaire, magasins, entrepôts, bâtiments recevant du public, … etc. De plus, les systèmes de filtration sur la prise d’air neuf sur ces installations sont de type G4 ou F7 dont l’efficacité n’est pas démontrée pour garantir une barrière efficiente pour stopper le Covid 19. C’est pourquoi la question de recirculation d’air dans les CTA se pose actuellement du fait de l’absence de filtration sur la reprise.

Pour pallier à cette situation, il est recommandé de faire fonctionner les installations en toit avec une reprise d’air neuf et d’installer des filtres type H13 /H14 (efficacité 99,999% /99,9999%), au risque de voir les pertes des charges augmenter conduisant à une réduction des débits de soufflage. Certes, l’économie d’énergie va en pâtir, mais l’objectif premier est de mettre la sécurité de l’homme en priorité.

Recommandations concrètes :

1- Augmenter le taux d’air neuf afin de favoriser la dilution de la charge virale que pourrait contenir un espace fermé. Bien entendu, il faut également augmenter le débit d’extraction d’air. Cette situation risque de déséquilibrer la charge ou les déperditions thermiques par rapport aux puissances disponibles des batteries chaudes/froides ;

2- Assurer une sur-ventilation par l’ouverture des fenêtres dans l'habitat individuel;

3- Vérifier le fonctionnement du groupe moto-ventilateur de VMC dans l’habitat collectif ;

4- Favoriser le fonctionnement en tour air neuf dans la mesure du possible pour les autres bâtiments collectifs recevant du public;

5- Garantir une dépression dans la pièce d’isolement du patient et à défaut calfeutrer ladite pièce par rapport aux pièces adjacentes ;

6- Installer un système UV sur l’air soufflé aux fins de favoriser la germinicide/virucide ;

7- Garder la ventilation des pièces humides 24/24 et 7j/7j ;

8- Eviter de faire fonctionner le système d’humidification d’autant plus que nous approchons de la période estivale ;

9- Eviter de procéder au nettoyage des conduits et gaines dans cette période. »

Les CTA Bio'r de par leur conception et leur technologie protégée répondent complètement à ces contraintes, nous savons tous qu'il sera impossible de tout changer d'ici le 11 Mai, en tous cas une chose est sûre, c'est que nous pouvons nous préparer à demain car d'autres épidémies viendront, soyons prêts.

https://www.bio-r.com/demande-dinformation