Salles de spectacle & cinémas : les systèmes de ventilation en première ligne

Tous les lieux de culture ont été fermés, afin de limiter le brassage social et, ainsi, limiter la propagation de la Covid-19. Malgré tout, des solutions existent pour, à défaut de le combattre, vivre avec ce virus.

Loïc, comme tous les vendredis soir, se rend au cinéma avec sa femme. Il se sent un peu patraque ; peut-être couve-t-il une grippe. Cela ne l’empêche pas de réaliser son petit rituel hebdomadaire. Dans la grande salle d’entrée qui sert de billetterie, tous les cinéphiles sont entassés ou assez proches des autres dans les files d’attente. Loïc et sa femme prennent leurs billets et se rendent dans une salle bondée ; normal, un blockbuster est à l’affiche.

Ils trouvent des places au centre de la salle, pile en face de l’écran. Le film dure deux heures. Pendant ces deux heures, Loïc tousse beaucoup et se mouche abondamment. Il tente le plus possible de tousser dans son coude, mais, parfois, la toux ne prévient pas et son geste n’est pas assez rapide. Le film se termine, ils ont adoré. Ils rentrent chez eux, dans un monde où l’on peut encore circuler à 23h.

Loïc et sa femme ne l’ont pas vu, mais le virus que celui-ci couvait s’est rapidement propagé dans l’établissement. Des personnes ont ainsi été infectées, que ce soit dans la salle de billetterie ou dans la salle de cinéma. Dans cette dernière, il n’a pas seulement contaminé les personnes sur les sièges strictement autour de lui ; les deux amoureux du fond de la salle l’ont également été. Pourquoi ? Parce que le système de ventilation du cinéma prend l’air de la pièce et le rediffuse en courants, encore et encore, sans le traiter. Ainsi, en deux heures, une vingtaine de spectateurs ont été en contact avec le virus contracté et transmis par Loïc.

Quand il s’agit d’une grippe, peu de mesures sont prises, tant c’est une maladie que l’on connait depuis longtemps et que l’on sait traiter. Sauf qu’une certaine Covid-19 a fait son apparition. Résultat…

Depuis le 30 octobre 2020, tous les cinémas et salles de spectacle français ont dû clore leurs portes à cause de la Covid-19, à l’annonce du deuxième confinement. Ces lieux culturels avaient déjà été fortement impactés par le couvre-feu à 21h, ce qui les obligeait à supprimer les habituelles séances nocturnes à partir de 20h. Cependant, puisque la fermeture se prolonge, certains se demandent s’il ne serait pas possible de trouver des solutions viables sur le plan sanitaire afin de réduire l’impact économique qui les heurte de plein fouet.

Ce que Loïc et sa femme n’ont pas pu voir, Dassault Systèmes l’a modélisé

Dassault Systèmes, spécialiste de la modélisation 3D, a proposé sa technologie afin d’aider à l’optimisation de la sécurité sanitaire dans les salles de spectacles. Une démonstration a été réalisée avec la Philharmonie de Paris afin d’en affirmer la possibilité.

L’expérience 3D est la suivante : on a fictivement rempli une salle au maximum de sa capacité, afin de comprendre comment l’air circule dans la pièce. Plusieurs scénarii ont été testés, notamment en fonction de la propagation de particules venant des spectateurs ou des musiciens, avec ou sans masque.

Un résultat sans appel

Le principal constat a été de remarquer que la distanciation sociale et le port du masque ajusté étaient des mesures efficaces à l’entrée de la salle. À l’intérieur même de la pièce, c’est le système de ventilation qui joue le plus.

En effet, un système de ventilation mal réglé amplifiera la contamination. À l’inverse, s’il est pensé intelligemment en fonction des courants d’air et de la disposition des spectateurs et musiciens, il peut être un allié majeur, puisqu’il serait possible qu’il agisse comme un environnement ouvert.

La ventilation et climatisation de l’avenir

Bio’R, bien conscient du problème auquel sont confrontés les professionnels du monde du spectacle, propose des solutions innovantes et efficaces en matière de ventilation et de climatisation. Nos machines fonctionnent selon le principe du tout-air-neuf, c’est-à-dire qu’elles ne recyclent pas l’air déjà utilisé, ce qui assure leur intérêt sanitaire. L’air est donc sans cesse renouvelé et l’ambiance générale s’en retrouve purifiée.

Cette solution est idéale pour pallier les problèmes actuels en matière de contamination aérienne dans des lieux clos.

Ainsi, cette étude 3D a mis en lumière les nouveaux défis de notre société, ainsi que les solutions adéquates pour les surmonter. La ventilation et la climatisation efficaces des lieux culturels doit devenir une priorité afin qu’ils puissent rouvrir au plus vite et que Loïc puisse enfin retourner au cinéma.