Comment réduire les consommations énergétiques d'un hypermarché ?

Les hypermarchés sont parmi les lieux de vie les plus énergivores qui soient. Aussi, que ce soit pour votre porte-monnaie ou pour faire un geste pour la planète, il y a certains changements à effectuer au sein de vos magasins.

Avant de chercher à réduire ses consommations énergétiques, il est nécessaire, en priorité, de définir quels sont les postes de dépenses énergétiques d’un hypermarché. Cette détermination vous permettra par la suite d’effectuer les modifications qui s’imposent.

La dépense énergétique la plus importante dans un hypermarché va se trouver dans le froid alimentaire ; en deuxième position, on retrouve l’éclairage, et enfin, le confort des usagers. Des solutions peuvent être apportées pour corriger les dépenses excessives, que ce soit avec un gros budget ou non.

Des actions sans investissements importants

Nous avons remarqué précédemment que le froid alimentaire représente la plus grosse dépense énergétique. En effet, le maintien à une température basse nécessite une énergie conséquente, mais qui peut être optimisée.

Premièrement, vous devez effectuer un suivi continu et en temps réel de la température. Cette surveillance vous permet non seulement de préserver la chaîne du froid -indispensable au bon respect des normes sanitaires et pour la conservation des produits-, mais également d’optimiser la gestion du froid en fonction des conditions présentes de votre magasin. Les écarts de température sont ainsi rapidement corrigés et vous pouvez adapter votre consommation. 

Concernant le confort, qui passe par l’ambiance aérienne, installer des solutions plug and play permet de suivre la qualité de l’air en fonction des zones aux températures différentes (froides ou chaudes), selon des critères d’humidité, de CO2 et de température.

Des actions avec des investissements plus importants

Si vous souhaitez apporter un vrai changement dans vos habitudes et vos façons de faire afin de préserver l’énergie consommée dans votre hypermarché, il va falloir mettre la main au portefeuille. Concernant les dépenses liées au froid alimentaire, équiper vos meubles surgelés de portes est également une solution très efficace contre la perte d’énergie puisque cela permet en moyenne une économie de 60% par rapport à un meuble ouvert. Avec un investissement variant entre 10 000€ et 20 000€, vous pouvez également installer des rideaux de nuit afin de minimiser les déperditions thermiques lorsque votre magasin n’accueille pas de public. Vous pouvez aussi convertir la chaleur des groupes frigorifiques pour alimenter le chauffage du magasin, grâce à un système de récupération de chaleur couplé à un système GTC (système de Gestion Technique Centralisée) qui permet de gérer, à distance et d’un seul poste, toutes les installations techniques.

Pour un investissement variant de 50 000€ à 100 000€, privilégiez les rampes d’éclairage, équipées de tubes fluorescents de LED ou de type 5, positionnées au-dessus de chaque allée aux éclairages globaux. 

Pensez également à la maintenance de vos équipements ! Une installation entretenue consommera beaucoup moins qu’un équipement défectueux. Parfois, la maintenance ne suffit pas, et il faut rénover et changer le matériel, mais ce coût sera vite rentabilisé par les gains énergétiques.

Des actions avec un fort retour sur investissement

L’entreprise Bio’R est spécialisée dans les solutions de bio-climatisation à destination du tertiaire et de l’habitat, avec des installations économiques, écologiques et performantes. Déjà forte de nombreuses expériences dans le retail, et notamment des supermarchés et hypermarchés, Bio’R a réalisé des études comparatives concernant les possibilités de solutions pour les configurations GMS. 

On privilégie souvent un rooftop pour les hypermarchés, c’est-à-dire un appareil de climatisation monobloc implanté en toiture du local à climatiser. Sachez qu'en remplaçant une configuration rooftop classique par une configuration Bio’R, votre facture CVC (Chauffage, Ventilation et Climatisation) chutera drastiquement et le Retour Sur Investissement sera visible directement, dès la première année d’exploitation.

Vous souhaitez recevoir notre étude comparative sur les consommations énergétiques d’un supermarché/hypermarché ? Demandez-le nous ici, nous vous l’enverrons dans les plus brefs délais.

De plus, grâce au Plan de Relance mis en place par le Gouvernement dans le but de relancer l'économie française à la suite de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19, un crédit d’impôt pour la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires des TPE et PME est disponible. Ce crédit d’impôt concerne certaines dépenses visant l’amélioration de l’efficacité énergétique des locaux à usage tertiaire (bureaux, commerces, entrepôts, etc…) des TPE et PME. Les systèmes de ventilation en font partie. Son montant est de 30% des dépenses éligibles, dans la limite de 25 000€ de crédit d’impôt par entreprise.

Aujourd’hui, réduire de façon drastique les consommations énergétiques d’un hypermarché est possible par le biais de solutions diverses, coûteuses ou non, et certaines peuvent même, comme nous avons pu le voir, générer un fort retour sur investissement.